Projet PILC/MISERIOR

Titre du projet : Aide juridique et Assistance judiciaire aux populations des zones d’activités d’industries extractives

Objectif global : Contribuer à la mise en place d’u environnement qui garantisse la protection juridique de la femme, et des communautés vivant dans les zones où les industries extractives opèrent et leur environnement, et contribuer à la protection de l’environnement notamment à Massakory, Pala, Lai, Kelo et Sarh. Sarh ici est pris en compte que pour les activités de collecte des données.


Objectifs spécifiques :

Au moins 1 000 personnes démunies, majoritairement des femmes vivant à Pala, Lai, Kélo et Sarh connaissent leurs droits et devoirs et les défendent devant les juridictions nationales et internationales. 50 femmes des localités précitées prennent la parole en public et jouissent librement de leurs droits économiques et sociaux.

L’activité des industries extractives à Pala et Sarh est mieux suivie et documentée.

La rentabilité et la performance des PJ et des 14 points focaux ont augmenté.

Les populations de la zone d’action du PILC bénéficient d’une plus grande aide juridique et assistance judiciaire grâce à l’action concertée de PILC et des Commissions Justice et Paix (CJP).

Groupe cible du projet :Ce sont 120 PJ et 14 points focaux répartis dans la zone d’action du PILC

Bénéficiaires directs : 120 PJ des zones de Massakory, Pala, Kélo et Sarh

Bénéficiaires indirects : Ce sont les populations riveraines de la zone du projet d’une manière générale et plus particulièrement les femmes et les enfants qui profiteront d’un environnement juridique amélioré et d’une baisse de violence dans la société pare ce que la voie juridique va être privilégié. Les populations riveraines sensibilisées par le PJ se comporteront en en citoyens avertis face aux agissements des industries extractives. Elles seront en mesure de s’organiser pour contrôler les activités des industries extractives, dénoncer les abus et réclamer justice. A ces bénéficiaires  indirects, s’ajoutent 188 PJ de Ndjamena, Koundoul, Guelendeng, Bongor, Moundou, Bébédjia, Doba, Miandoum et Koumra.

Méthodologie : Le PILC s’appuie sur les PJ qui donnent des conseils juridiques à la population et l’orientent vers le PILC. PILC travaille aussi en collaboration avec d’autres organisations de la société civile.

Résultats : Formation des PJ de la zone du projet sur de nouveaux modules ou leur recyclage, sensibilisation des populations de la zone sur les enjeux des activités des industries extractives.